Chimaera News

Cap de Solis, Austera

AusteraEn plein quartier des Apothicaires, hier matin, un homme se faisait attaqué par des bandits. Des habitants lui ont vaillamment porté secours fort heureusement et ont pu mettre la plupart des assaillants en fuite. Les malfrats qui n’ont pas réussis à disparaitre sont morts des suites de leurs blessures peu après leur transfert au Tribunal.
Le pauvre homme a porté plainte pour vol auprès des instances judiciaires. Il déclare avoir perdu, pendant l’attaque, un objet plus que précieux. Hélas l’inspecteur en charge de cette enquête a déjà fait savoir qu’il serait particulièrement difficile de recouvrer l’objet en question. Un appel à témoin a été lancé pour retrouver les bandits en fuite.

Cette nuit, une groupe d’individus s’est rendu dans une demeure du quartier … pourtant toujours très calme. Les 4 habitants de la maison ont été égorgés ! Un des corps (celui du majordome sans aucun doute) porte également des traces de coup d’épées. Les victimes ont été identifiées ce matin comme Maitre Josu et son épouse, avec les deux membres de leur personnel.
La garde surveille dorénavant les décombres fumant de la demeure.
L’incendie, jugé accidentel, et probablement causé par la résistance héroïque du majordome face aux intrus, ne s’est fort heureusement pas propagés aux maisons voisines. Toutefois le quartier est en deuil et encore complètement sous le choc.
Maître Josu travaillait au service de feu le directeur Tamzen au Théatre. Notre vénérable institution se voit donc endeuillée une seconde fois en bien peu de temps.

C’est avec effroi que nous diffusons ces informations ce jour. Austera semble devenir le terrain de jeu de criminels comme nous l’avions rarement vu jusqu’ici. C’est avec une grande perplexité que nous considérons maintenant la présence de la milice dans nos rues, en plus de la garde du gouverneur. A quoi sert donc cette débauche sécuritaire ? Quelle est la mission réelle de cette milice si ce n’est celle de soutenir l’action de la Garde ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *